Un repas dans le noir pour sensibiliser à la déficience visuelle,

organisé par notre classe

 

Le lundi 7 avril 2014, au soir, les élèves du Lycée professionnel de la Cité scolaire de Seconde et de Première Gestion-Administration, du personnel et des invités sont allés au Lycée des métiers Jehanne de France - Lyon 9ème, pour assister à un dîner dans le noir.

Il s’agit d’un projet inscrit dans l’échange linguistique Comenius "FEAST 4 VIP" sur le thème de l'éducation à l'alimentation. Il a été organisé par les élèves de la classe de Seconde Gestion Administration Section européenne, qui servirait à sensibiliser les voyants à la déficience visuelle.

 

Au début de la soirée, un journaliste du journal local « Le Progrès » est venu prendre en photo les élèves de Seconde et Première Gestion Administration et poser des questions à Madame Fara sur le fonctionnement de ce projet.

 

Pictogramme2_Guidez_les_DV

Pour cela, les élèves de Seconde Gestion-Administration distribuaient des  pictogrammes, qui servent à expliquer comment venir en aide à une personne qui porte ce handicap.

 

Puis, quand les participants étaient appelés par leurs noms, ils mettaient un masque sur leurs yeux. Ensuite, ils formaient un groupe en file indienne en posant les mains sur l’épaule de la personne devant ou derrière eux, de façon à marcher lentement (à ce moment là, ils ne voient plus rien !) pour pénétrer dans la salle et se diriger en tâtonnant jusqu’à la table où ils allaient manger. Les lycéens de Jehanne de France ont installés le groupe de personnes à leur table.

 

Monsieur Beyle, responsable à la Fédération des Aveugles de France (FAF) et professeur spécialisé sur la déficience visuelle à la Cité scolaire René Pellet – EREA DV est intervenu pendant le repas à plusieurs reprises, il a fait plusieurs discours. Il a ainsi présenté les associations qui viennent en aide aux déficiences visuelles, les techniques pour manger et se servir quand on est plongé dans le noir.

 

Nous étions servi par des élèves de ce lycée hôtelier, qui nous apportaient chacun des plats, ainsi que les boissons. A chaque table, ils nous ont interrogé avec des questions comme : « A votre avis, quel plat avez-vous mangé ? »

Tous les participants ont gardé les masques jusqu’à la fin du repas. Pour ma part, je suis bien arrivée à utiliser mes couverts et manger ce que j’avais dans l’assiette. Mais le plus difficile était de rester les yeux bandés, et d’entendre le bruit qui me donnait mal à la tête. Parce que les gens parlent toujours très fort.

A la fin de la soirée, les personnes participantes à l’activité ont rencontré les cuisiniers pour les remercier.

                            DSC00133

Ce projet a pu se faire grâce à une subvention de la Fédération des Aveugles de France (FAF) et de la mairie de Villeurbanne. 

 

J’ai apprécié cette expérience très particulière qui m’a permis de comprendre, que lorsqu’on est aveugle, on entend beaucoup plus tous les bruits ! Cela m’a permis de comprendre aussi que prendre un repas peut être un acte compliqué pour une personne aveugle car il faut trouver avec ses couverts les aliments dans l’assiette ou la verrine. Il faut faire des gestes calculés et sans précipitation. Cela demande également beaucoup d'attention et de précaution, pour ne pas se blesser par exemple lorsqu'elle se sert d'un couteau.

Samia Y. 2nde Bac. Pro Gestion-Administration

 

               Menu Repas dans le noir Braille

 

Témoignage de la documentaliste, participante au Repas dans le noir

L'expérience est très intéressante. Manger sans voir, mes autres sens s'intensifient pour savourer / déguster / goûter une cuisine où l'arôme de l’assiette est analysé par son nez !

J’ai laissé tomber plusieurs fois la fourchette pour manger avec les doigts! Avec une succession de maladresses comme verrine de l’entrée renversée, recherche de mon verre ou de mon pain.

C’est vrai, on ne voit rien, mais l'ambiance est amicale et sereine, dans la bonne humeur et surtout tout le monde plaisante!

C’est énorme ! La conversation est facilitée avec les participants de la table. Le fait de manger dans le noir fait tomber des barrières entre voyants et non-voyants !

Mais cela va plus loin que seulement stimuler l’imagination et les sens. La présence de Loïc, élève de Seconde et ses explications m'a permis de mieux comprendre ce que c’est que vivre avec la cécité. J’ai eu conscience des difficultés que l’on rencontre lorsqu’on n'a pas l’usage de la vue, dans la vie quotidienne des personnes ayant un trouble visuel.

Un immense bravo pour cette soirée aux élèves, aux professeurs impliqués et surtout à Mr Beyle.

 

            DSC00129   Ptite

 Consulter aussi le portail documentaire de la CSRP-EREA DV :

Repas dans le noir à l'initiative du Projet Comenius

http://0692390y.esidoc.fr/record/view/id/557633

Article rédigé par Loïc Moyne, Classe de Seconde Gestion - Administration